Billets pour Tag Revue de presse

Fil des billets

A Toulouse, Reza va former de jeunes photographes

mardi 5 mars 2013, par David

Carré d'info

A Toulouse, Reza va former de jeunes photographes

Reza - Photo Carré d'Info, Kevin Figuier
 

Après son exposition sur les berges de Garonne en 2012, le photographe Reza est revenu à Toulouse lancer ses « Ateliers Reza » de sensibilisation à la photo destinés aux aux jeunes de la Reynerie, du Mirail et de Bellefontaine.

Le langage de l’image

C’est flanqué du maire de Toulouse Pierre Cohen et du rugbyman Clément Poitrenaud (parrain de l’opération) que le photojournaliste Reza Deghati a présenté, ce lundi 04 mars 2013 à la presse, «les Ateliers Reza». Une cinquantaine de jeunes participants des quartiers toulousains seront formés «au langage de l’image» et à la pratique photographique à partir de ce mois de mars et jusqu’en septembre 2013.

Les flashs ne crépitent pas mais on interpelle «monsieur le maire» ou encore «Clément [Poitrenaud]» pour une photo. Tous armés d’un même appareil photo de grande marque, plusieurs dizaines de jeunes présents ont shooté sous tous les angles la conférence de presse. Certains se photographient mutuellement, d’autres figent les barres d’immeubles de la Reynerie quand d’autres encore réalisent le portrait de leurs parents.Reza fait remarquer que les jeunes «ne veulent plus lâcher les appareils».

 

Un photographe pour dix élèves

Le photojournaliste Reza a étrenné, ce lundi 4 mars, ses «ateliers photo» au centre d’animation de la Reynerie. Objectif principal de ces ateliers : que chaque jeune réalise à terme son «reportage personnel sur le thème ‘Ma terre, ma Famille». A la clé pour certains élèves, l’exposition des meilleures images sélectionnées par un jury international aux médiathèques José Cabanis et Grand M de Toulouse.

Pour assurer cette formation à «l’éducation visuelle informelle», trois «workshops» (ateliers de travail, NDLR) de quatre jours programmés en début de chaque vacances scolaires et qui seront dirigés par Reza en personne. En outre, des sessions tous les mercredis après-midi seront organisées.

 

>> Lire aussi : Reza ou l’action sociale par l’image

 

Encadrées par cinq photographes professionnels locaux, les sessions auront pour but de faire travailler les jeunes âgés de onze à dix-sept ans dans une démarche technique et artistique. L’un des cinq photographes-formateurs, Hugo Pinsolle, 28 ans, explique le travail de «prises de vues et de retouches d’images» qui sera proposé aux jeunes. «On va mettre sur une page Facebook les photographies prises pour voir en temps réel ce qu’ils font», poursuit le jeune photographe. «Chaque photographe aura 10 élèves. Ils vont faire un site Internet, visiter des entreprises, comprendre des métiers», explique quant à lui Reza.

Le projet de Reza avec les jeunes

La depeche.fr

Publié le 18/02/2013 03:49 - Modifié le 18/02/2013 à 09:08

Ajouter un commentaire

Reynerie. Reza n'a pas fait faux bond, il est en retard

Reza lors de son expo en septembre 2012 à Toulouse./Photo DDM. M.V. ()

Reza lors de son expo en septembre 2012 à Toulouse./Photo DDM. M.V.

Après son exposition «Entre Guerres et Paix» sur les bords de Garonne en septembre-octobre 2012, Reza Deghati, le grand reporter-photographe d'origine iranienne revient à Toulouse.

Du 4 au 7 mars il va faire la connaissance de cinquante jeunes du Mirail, de Reynerie et de Bellefontaine âgés de 11 à 17 ans, avec lesquels il va réaliser un travail de reportage tout au long de l'année, sur le thème «Ma Terre, Ma Famille».

Cette aventure photographique qui fédère beaucoup de monde - différents services de la mairie, éducation nationale, artistes, professionnels, entreprises mécènes - a pris du retard. «Les ateliers devaient démarrer en octobre mais pour des raisons d'agendas des uns et des autres, ils ont été retardés. Cela a permis a tout le monde de bien prendre la mesure de la finalité du projet», explique Roselyne Robert, directrice du centre culturel de Reynerie qui accueillera les ateliers photo.

Trois workshops

Reza animera trois «workshops» à Toulouse dont le premier a lieu durant la seconde semaine des vacances de février.

Pendant l'année cinq photographes toulousains encadreront ces jeunes qui ont été «sélectionnés sur leur motivation et leur envie de s'engager sur un travail de plusieurs mois», poursuit Roselyne Robert.

Le public découvrira les reportages des jeunes élèves de Reza pendant le Mois de la photo en septembre.

Trois expos sont programmées. Deux auront lieu dans les médiathèques Cabanis et Grand M et la troisième, plus importante, dans un lieu surprise.

L'implication de ce grand nom de la photo aux côtés d'adolescents du Mirail est présentée comme un des prémices de la Maison de l'Image, un équipement ambitieux de la Ville place Abbal, annoncé pour 2014.

En attendant, Reza parcourt le monde. Son métier a de quoi faire rêver les jeunes.

Cette semaine, en pleine période de carnaval, il est au Brésil.

S.Roux